NIGHT / INSIDE

 

Exploration urbaine

Night

Plus jeune, la ville éclairée me fascinait. Installé dans la voiture de mes parents, j’aimais longer les quais de Saône, les quais du Rhône. J’admirais les lumières, je scrutais le mouvement de l’eau. L’atmosphère était calme, presque irréelle. Aujourd’hui, je photographie la nuit. J’aime cette ambiance si particulière, à la fois paisible et mystérieuse. L’agitation laisse place au silence et une autre vie s’éveille. Dans l’obscurité, je parcours la ville, les routes, les chemins. Je m’arrête dans une ruelle, une station-essence ou un parking. Je vais là où la lumière m’attire.
Je l’apprivoise pour plonger ces lieux communs dans un univers cinématographique.
Tel est le pouvoir extraordinaire de la nuit. 

 

 

Inside

La ville est un terrain de jeu, mon terrain de jeu. Je m’y promène à l’heure où les autres la quittent. Je l’explore pour trouver là où les autres ne vont pas. Je pénètre dans les centres commerciaux inanimés, dans les sous-sol abandonnés, dans les entrepôts désaffectés, dans les parkings désertés. Dans ces espaces inhabités, chaque détail compte : un symbole lumineux, une tâche d’huile, une flaque d’eau, le reflet d’un néon, un graffiti inachevé, un carrelage écaillé, quelques feuilles mortes.
A l’abri des regards, ces lieux ont quelque chose à raconter. Mon boîtier sait les faire parler.